top of page
  • Photo du rédacteurValère

Vie de cabane


Pour commencer ce 5ème épisode de mon blog, voyons d'abord quelques préceptes de vie quotidienne dans une petite cabane isolée sur la côte Est groenlandaise :


1. Attention aux ours tu feras.

Autrement dit : en cas de rencontre inopinée avec Nanu, toujours avec un fusil tu te déplaceras.


2. Au grand air tes besoins tu feras.

(mais pas n'importe où, sur un WC rustique avec vue 3 étoiles, et... sans oublier le fusil !)


3. Pour avoir de l'eau, ramasser des seaux de neige tu iras.


4. Des caisses métalliques tu ouvriras, fouilleras, empileras, déplaceras, désempileras...

... et tu recommenceras !


5. Avec les boîtes de conserve et les produits secs, inventif pour le dîner tu seras.


6. Des boîtes de sardines et des Pom'potes, en guise de pique-nique, tu mangeras.

(enfin, chacun ses goûts, ça peut tout aussi bien être des maquereaux ou du pâté ; "chacun ses couleurs, chacun ses températures" comme l'a dit un grand philosophe)


7. Sur la table les échantillons scientifiques tu étiquèteras.


8. Le soir ou les jours de tempête, diverses occupations tu trouveras.

Lecture, crochet, bricolage, boulangerie-pâtisserie... c'est au choix !


9. Dans une casserole sur le poêle, cuire le pain tu feras.


10. Les nouvelles bouillonnantes du monde et l'existence d'internet tu oublieras.




Quant au voisinage, il est essentiellement constitué d'un groupe de bernaches nonnettes, d'une bande de bruants des neiges, et de quelques renards polaires peu farouches...



Mais cette année, contrairement aux étés 2015 et 2020 où je n'avais pas vu d'autre humain que mes deux collègues pendant un mois, nous avons reçu quelques petites visites...


© Grégoire KUNTZ

« Mardi 25 juillet. Après-midi : tour poussins, 5 de plus ont éclos (soit 29) et "Gros Poupou" qui frôle déjà les 80 grammes ! Toujours un vent froid, et la brume de mer qui rentre. Vers la fin du tour poussins, nous avisons deux bateaux en bas ! Une dizaine de personnes, qui débarquent et se dirigent vers la cabane. Ils nous attendent devant, installés sur un mix de chaises et de vertèbres [de mammifères marins]. Il s'agit d'Inuuta, que Julie connaît bien de l’an dernier, et de toute sa famille + un jeune reporter radio anglais de la BBC. Rigolo de se retrouver dans la petite cabane à boire café et thé avec une dizaine de personnes, qui assis sur le lit de Grégoire, qui sur les malles de bouffe. Inuuta, sa femme et son grand fils ont pris place autour de la table. La soixantaine, veste Hurtigruten bleue, paire de Swaro et fusil à lunette, Inuuta nous parle de l’ours tué il y a 3 jours dans la baie sud, en l’occurrence le 35ème et dernier de la saison de chasse. Peu de paroles échangées, mais quelques sourires, et surtout aucune gêne, tout le monde semble bien posé là où il est. Moment paisible. Toute la délégation repart en fin d’après-midi dans la lumière voilée qui baigne le fjord. [1h30 de bateau jusqu’au village] »


« Dimanche 30 juillet. Grand beau le matin, mais un bon petit vent du nord ramène un banc de brume qui inonde le paysage en très peu de temps à la mi-journée. Brouillard complet le soir. A travers la fenêtre, quelques glaçons dans la brume. Pendant qu’un moelleux ananas mijote sur le poêle, et alors que Julie nous reparle du passage d’Isabelle Autissier l’an dernier, je vois apparaître dans l’encadrement de la fenêtre… un voilier !!! Dingue coïncidence. Un anglais et deux allemandes rejoignent la plage sur leur annexe, passent quelques minutes à la cabane, et nous invitent à bord dans une heure. Après dîner nous nous retrouvons donc dans le salon cosy d’Anuk, en compagnie de la capitaine Ulrike, de sa sœur Astrid, et de leurs cinq équipiers du moment. »


Allez, je termine aujourd'hui par un conseil lecture, pour celles et ceux qui aiment ces ambiances de cabanes isolées dans le Grand Nord : les racontars arctiques de Jørn Riel.




[prochain épisode 6/10] Nuits arctiques, nuits magiques.

97 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 comentário


Julie CHARRIER WARRENER
Julie CHARRIER WARRENER
11 de out. de 2023

Merci pour cet épisode Valère, j'ai bien ris en lisant tes récits ! Toutes ces "créatures" rencontrées aux alentours de cette cabane ! On pourrait croire que certaines rôdent y encore !

Curtir
bottom of page